Autour du café - Discussions variées Espace & Exploration spatiale

GO TO ADMIN PANEL > ADD-ONS AND INSTALL VERTIFORO SIDEBAR TO SEE FORUMS AND SIDEBAR

Shadows

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
Un petit fil intéressant à remonter/dérouler qui mêle Pluton et compression jpeg :
En résumé : initialement le plan pour New Horizons était de télécharger d'abord une version jpg (car légère), puis la version sans perte.

Mais ils se sont rendus compte que ça posait souci : sur Charon, qui a très peu de contraste à sa surface, le jpeg fait ce qu'il adore faire sur des surfaces quasi unies et des dégradés : des pâtés laids. Sur Pluton c'est moins prononcé à première vue mais sur les plans rapprochés ça reste présent, et ça rend les jpeg impossibles à analyser correctement : on ne sait pas ce qu'on voit. Pire : pour l'image de Pluton en contre-jour, avec atmosphère visible, le jpeg supprime une couche.
Bien évidemment, comme on ne savait pas à quoi ressemblait précisément Pluton avant d'envoyer la sonde, ça n'a pas pu être anticipé.

Du coup, pour la suite du téléchargement des données (qui continue en décalé même si la sonde a largement dépassé Pluton), ils ont abandonné le jpeg, et téléchargent directement en lossless.

Ca s'appliquera aussi en 2019 lorsque Pluton survolera MU69, un petit corps rocheux ( https://fr.wikipedia.org/wiki/(486958)_2014_MU69 ).

Point intéressant : par ici un twittos évoque le jpeg2000, format qui aurait eu des propriétés plus intéressantes que le jpeg classique. Sauf que même si New Horizons a été lancée en 2006, les specs logicielles ont été figées vers 2000 : l'ingénierie spatiale impose, pour éviter tout souci, de ne pas faire de modifs de dernière minute pour être certain que tout fonctionne... C'est un peu comme rester sous Maya 2016 pour éviter les nouveaux bugs, mais en bien plus rigoureux et restrictif. ;)
Et justement, en 2000, le format était encore loin d'être finalisé : impossible de l'utiliser.
 
Haut