• Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Dossier : Eclairage pour le portrait

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#1


Nous venons de mettre en ligne un article détaillé sur les éclairages classiques pour le portrait.

Si ces techniques sont issues de la photographie (voire même de la peinture), elles n'en sont pas moins très facilement transposables en 3D, d'autant plus qu'ajouter une source lumineuse dans une scène virtuelle est facile et ne coûte pas le prix d'un flash. ;)

L'article se focalise sur les techniques d'éclairage avec une source principale, et éventuellement une fill light.

N'hésitez pas à commenter, poser des questions, suggérer d'autres articles portant sur l'éclairage, ou sur le rapprochement de la photo et de la 3D d'une façon générale, un thème qui revient régulièrement dans le forum (bokeh, profondeur de champ, lens flare...).

N'hésitez pas non plus à indiquer vos propres trucs et astuces d'éclairage !

 

pitiwazou

Membre très actif
#2
Ça me rappel le post qu'il y avait là dessus sur Mayalounge ^^

J'avais fait quelques tests et ça donnait bien en effet !
 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#3
Tu aurais le lien de ton post mayalounge sous la main ? Il y a probablement de infos complémentaires par rapport à ce que j'ai écrit !
 

scalibur

Membre très actif
#5
mais où est passé la backlight ?!!
Il me semble que c'est une lumière importante que l'on retrouve dans pas mal d'éclairage chez Pixar pour les persos ?
 

Trankilou_Bilou

Membre très actif
#6
Pas que chez pixar scalibur^^. C'est une technique d'éclairage basique.

Quoi qu'il en soit, j'ai un peu de mal à comprendre la finalité de l'article. Ca nous montre qu'en gros oui, on peut placer une lumière a gauche, a droit, ou au dessus... Et?
 

Skelter

Membre très actif
#7
mais où est passé la backlight ?!!
Il me semble que c'est une lumière importante que l'on retrouve dans pas mal d'éclairage chez Pixar pour les persos ?
La backlight c'est important au ciné ou au théatre pour détacher les persos du fond.

Mais bon honnetement l'éclairage 3 points ça n'a pas d'intérêt en CG avec l'IG à mon sens.
 

NoBrainNoBrain

Membre très actif
#8
Quoi qu'il en soit, j'ai un peu de mal à comprendre la finalité de l'article. Ca nous montre qu'en gros oui, on peut placer une lumière a gauche, a droit, ou au dessus... Et?
j'suis assez d'accord à vrai dire. Moi qui suis une tanche morte en lighting, j'espérais apprendre des choses un peu plus techniques


enfin ça reste cool shadow hein, c'est un début, mais pour que ce soit vraiment intéressant, faudrait étoffer tout ça (le taf de pitiwazou serait une bonne piste)
 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#9
Merci, pitiwazou ! :jap:

Scalibur : oui, des éclairages plus complexes peuvent aussi utiliser une backlight, par exemple pour éclairer les cheveux, ce qui donne des contours plus lumineux pour la tête (et donc le sujet se détache du fond) ou des effets de reflets.
C'est une possibilité, pas une obligation ; je comptais aborder le sujet dans un éventuel second article sur le sujet, en fait.

Trankilou_Bilou : le but n'est pas juste de dire qu'on peut mettre la lumière où on veut, mais de souligner un peu les effets que ça peut avoir, et donc les pièges associés : un éclairage large sur un visage rond va arrondir encore plus la tête, et le rendu ne sera pas très attractif.
A l'inverse, savoir que ça arrondit le visage permet d'en jouer et d'accentuer encore l'effet si c'est ce qu'on recherche...

Oui, dire "on peut placer la lumière partout" est évident, mais savoir où placer la source pour créer tel effet, ce n'est pas forcément inné, le but de l'article était donc de revenir sur les bases.

Si tu vas voir la galerie de pitiwazou, tu verras que pour Eve, Lola, le Boxer ou Akuma, l'éclairage est différent et est manifestement réfléchi pour créer une ambiance : effet dramatique et mise en valeur des reliefs du visage pour le Boxer et akuma (ce qui renforce le côté "brute"), alors qu'à l'inverse l'éclairage large de Lola renforce le côté rond et doux du visage.

Après, oui, ça peut paraître évident pour ceux qui ont un bon bagage derrière eux, mais pour les débutants (en photo comme en 3D), ce n'est pas toujours le cas...
L'idée des éclairages "classiques" était donc de fournir une bonne base pour commencer...

nobrainnobrain, c'est effectivement juste un début, et l'article n'avait pas la prétention d'être un précis d'éclairage pour les pros, plutôt une introduction... C'est pour ça que j'ai choisi de rester sur une seule source dominante, ce type d'éclairage étant plus facile à maîtriser.

Une possibilité pour la suite serait effectivement d'aller plus loin en multipliant les sources, ou, pourquoi pas, de décortiquer des images précises en essayant d'expliquer pourquoi telle source a été placée à tel endroit...
 

Trankilou_Bilou

Membre très actif
#10
Shadows > Uep, j'ai bien noté le côté explicatif de l'effet qu'apporte telle ou telle direction de lumière.


La backlight c'est important au ciné ou au théatre pour détacher les persos du fond.

Mais bon honnetement l'éclairage 3 points ça n'a pas d'intérêt en CG avec l'IG à mon sens.
Alors là skelter, jme permets d'être complètement en désaccord avec toi sur ce point là. J'ai beau réfléchir, je ne vois pas en quoi l'utilisation de gi ôterait tout intérêt à un éclairage 3 points.
 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#11
Alors là skelter, jme permets d'être complètement en désaccord avec toi sur ce point là.
Je plussoie : en photo et cinéma, on a toujours eu l'IG :D , ça n'a pas empêché de développer des éclairages particuliers.
Si tu veux du réalisme, oui, le HDRI et la GI sont parfaits, mais le but du butterfly lightning (par exemple) n'a jamais été d'être réaliste :



Dans les deux cas, l'éclairage est tout sauf naturel...

(Au passage, non notera à chaque fois une backlight pour les cheveux, c'est scalibur qui va apprécier... ;) )
 

Skelter

Membre très actif
#12
Shadows > Uep, j'ai bien noté le côté explicatif de l'effet qu'apporte telle ou telle direction de lumière.
Alors là skelter, jme permets d'être complètement en désaccord avec toi sur ce point là. J'ai beau réfléchir, je ne vois pas en quoi l'utilisation de gi ôterait tout intérêt à un éclairage 3 points.
Nan en fait j'ai confondu avec autre chose.
Avant j'utilisais les 3 points lights pour faker l'IG. Les fill lights servaient en fait à crééer les bounces et le color bleed. :jap:
 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#13
Ah ok, oui effectivement dans cette optique là, le GI est bien plus intéressant, et plus rapide à mettre en place. Encore que, dans un contexte avec des fortes contraintes en temps de rendu (film d'animation), le fake a encore du sens, non ? La GI, ça coûte cher en temps de rendu...
 

pitiwazou

Membre très actif
#14
Un article plus détaillé avec des exemples etc pourrait être intéressant en effet ;)

De manière générale, des articles sur le métier pourraient être un gros plus car on a des tutos spécifiques, des articles avec interview très sommaire.
Je pense que des articles bien sérieux pourraient être vraiment sympa.
Bon, bien sur, c'est du boulot ^^
 

lieo

Membre très actif
#15
Pitiwazou, tu voudrais dire quoi pas "des articles bien sérieux", plus diriger sur la technique pur ? des questions plus détailler sur les techniques / effets ?
En règle général les interviews ce veulent englober le général et détailler un peu la technique malgré tout :jap: .
 

Aego

Pilier du Forum
Membre du personnel
#16
Bah justement, c'est le gros défaut de la GI je trouve, c'est que du coup plein de gens oublie que ça ne dédouane pas d'éclairer correctement ses sujets, et pas se conteter de coller un skylight et deux areas lights dans la scene ( d'ou certains rendus bien plats qui se ressemblent tous )

D'ailleur, quand tu mattes l'ambiant occlusion au premier abord, tu te dis que c'est une bonne truande pour pallier à un défaut d'éclairage, donc de contrastes et d'ombrage sur ton image ( j'exagère en disant ça, mais la première fois que j'ai utilisé l'ambiant, c'est ce que j'ai pensé ;))

Je regrète pas le temps ou fallait créer un domelight pour simuler une GI, mais c'est vrai que je me souviens du temps passé à préparer un éclairage propre de sa scène, et je trouve que ça s'est perdu complètement sur les images que je vois aujourd'hui dans les galeries ( est-ce un bien ou un mal, je sais pas )

Sinon, oué, étoffer un peu l'article serait sympa, y'a des tonnes de trucs à rajouter, même au niveau photographie ou en stud y'a pas mal de ruse ( comme les reflecteurs ), très intéressants à faire en 3D :)

Bon boulot :)
 

scalibur

Membre très actif
#17
(Au passage, non notera à chaque fois une backlight pour les cheveux, c'est scalibur qui va apprécier... ;) )
ouiii, moi être très content !!

plus sérieusement, l'article commence à être intéressant !
+1 avec Aego et d'autres concernant le dômelight qu'il fallait faire à la mano !
après la GI ça peut être très intéressant (notamment en faisant des réflecteurs en guise de backlight) et là on se rapproche du studio photo !
 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#18
Un article plus détaillé avec des exemples etc pourrait être intéressant en effet ;)
Dans les choses que je peux avoir en tête, ça pourrait consister à reprendre des rendus d'artistes du forum (tu pourrais bien être désigné volontaire, d'ailleurs, puisque tu réclames :D ), ou pourquoi pas de vraies photos et images tirées de films.
(évidemment, en évitant des films du Dogme danois qui n'ont aucun éclairage artificiel...)

Bon, bien sur, c'est du boulot ^^
En même temps, c'est un peu mon job de vous faire des articles... :D

D'ailleur, quand tu mattes l'ambiant occlusion au premier abord, tu te dis que c'est une bonne truande pour pallier à un défaut d'éclairage, donc de contrastes et d'ombrage sur ton image
Pas faux, d'ailleurs les effets d'AO servent parfois de cache misère dans les jeux vidéo...

Pour les temps anciens de domelight : il y a encore des résistants, je pense à Steph3D (par exemple ici http://forum.steph3d.net/index.php?topic=244.0 ) qui préfèrent simuler la GI avec plusieurs dizaines de lights pour avoir un contrôle absolu sur le rendu...

Pour les accessoires de studio, oui, il y a probablement des choses à faire, en fait j'avais déjà tendu une perche dans les news avec SLIK (kit d'éclairage studio pour Modo) mais ça n'avait pas passionné les foules (ceux qui n'utilisent pas Modo ont du zapper la news, je suppose).

 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#19
Tant que j'y suis et puisque scalibur parle de ça, une question :

Puisque la GI rend utilisable l'usage de réflecteurs en 3D, est-ce vous avez déjà essayé d'en utiliser, ou bien est-ce que vous restez sur des lights classiques ?
(sachant que sur le plan du résultat, ça ne changera pas grand chose...)
 

pitiwazou

Membre très actif
#20
D'après mes tests, j'avais essayé oui.
En photo il n'y a pas que les réflecteurs, dans la boite ou je bossais il y avait un studio photo et donc, j'ai pu voir tout ce qui se faisait et certaines choses comme les filtres ( feuille blanche semi transparente, filtres en plastique ou tissus) à mettre devant les lampes ne peuvent pas être utilisé, le temps de calcul est trop important et sur des moteurs de rendu non réaliste, c'est inutile.



 

Aego

Pilier du Forum
Membre du personnel
#21
Oué, c'est vrai qu'on place parfois des gélatines en photo pour modifier l'ambiant ( qu'on peut modifier en fait avec le réglage de Kelvin ), c'est vrai que c'est inutile en 3D

Par contre, là ou les reflecteurs sont intéressants par rapports aux areas lights c'est qu'ils offrent d'excellent reflets dans une reflection un peu simple sans bouffer des tonnes en calcul ni faire galérer pour équilibrer ses lights ( on peut aussi utiliser des objets générateurs de lumière, mais le calcul est plus long ), genre pour faire un showroom si t'as pas d'image HDRI intéressante

Pour un rendu studio, c'est clair que les areas suffisent largement
 
#22
Bonjour à tous,
ça fait longtemps que j'avais pas posté sur le forum, mais le sujet m'intéresse pas mal. Je viens justement de finir un série d'illustrations pour un DVD de formation sur l'éclairage photo et je peux vous dire que en travaillant avec un photographe professionnel on rencontre les mêmes problèmes en photo qu'en 3d. Comment avoir des ombres douces ou marquées ? comment faire ressortir un personnage sur un fond, etc...
Pour ce qui est des règles d'éclairages, il y a pratiquement toujours l'éclairage de base à trois point (key light, fill light, back light) mais viennent souvent se rajouter des éclairages d'effets, avec différents filtres, pour donner une ambiance particulière à une image. Et qui dit éclairage 3 points ne signifie pas toujours 3 light dans la scène, on peut utiliser des plans comme réflecteur en jouant sur les matériaux.
Enfin le sujet est extrêmement vaste, mais apprendre l'éclairage 3D en passant par la photographie est je pense la meilleur des formations.
Vous pouvez aller voir la présentation du DVD chez ELEPHORM :
http://www.elephorm.com/eclairage-photographie-studio-p-207.html

 

alouatta

Membre très actif
#24
c'est pas faux , apprendre par une approche de la photographie (étendue a celle du cinema d'ailleurs) est une bonne approche.
par contre avant d'apprendre la technique (et se cacher derriere) il faut d'abord travailler l'intention ;la technique ne sert qu'a traduire et a appuyer un propos, l'envie de mettre en scene une ambiance, un elements particulier . en d'autres termes quelque chose de reflechi ( et ça c'est pas gagné :D )..
avant de penser eclairage et technique d'eclairage il faut penser la composition. quand elle est posé le reste coule de source et devient une evidence et c'est là on peut commencer a se poser la question : quelle est la technique pour arriver a ce resultat !
je voulais juste le dire au passage ^^.
j'avais un bon papier la dessus (les regles de compo) il y a de ça quelques annees , j'espere pouvoir le retrouver et vous le passer !
 
#25
Oui, tout à fait alouatta.
Ce qu'il ne faut pas perdre de vue, c'est l'image finale ou encore le message à faire passer et la technique n'est que l'outil pour y arriver. Et de toutes façons toutes les formations 3d ou photo,ou autres ne valent rien si on ne les appliques pas dans des projets concrets. On peut faire tous les tutoriaux que l'on veut et connaitre les outils sur le bout de la souris, si il n'y a pas l'inspiration, l'imagination et "beaucoup" de rêve dans les images que l'on crée, la technique ne vas pas l'apporter.