• Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Critiqués pour le personnage d'Apu, Les Simpsons bottent en touche

phicata

Membre très actif
#2
Donc les hétéros blanc américains devraient se plaindre de la vision que l'on donne d'eux à travers Homer, que dire de willy et de la vision des ecossais, les chrétiens de celle véhiculée par Flanders, les gays et lesbienne de Smithers et de la sœur de Marge et ainsi de suite...les simpsons sont basés sur la caricature, c'est le propre de ce type d'art. Mais ici il ne s'agit plus d'antiracisme, il s'agit d'attaquer et de censurer toute représentations non "waldisneyenne". Vous devriez réfléchir avant de relayer, légitimer, ce genre d'infos; elles n'ont pour effet que d’exacerber le communautarisme, voir de créer des communautés et de les renfermer dans une bulle paranoïaque. Pour moi c'est de la propagande et je ne vois pas trop ce qu'elle vient faire sur ce site.
p.s: par ailleur tout au long des épisodes Apu fut présenté autant de manière positive que négative
 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#3
Pour ce que vient faire l'info ici, puisque l'article est de moi : le sujet me semble intéressant, ne serait-ce que parce qu'il soulève des questions sur la façon dont une série perdure durant plusieurs décennies en traitant de sujets de société.
Les Simpsons ont débuté en 1989, comptent plus de 600 épisodes. Durant cette période, les normes sociales ont évolué, la consommation des séries aussi : l'adaptation à ces changements me semble être digne d'intérêt. D'autant plus que la série a bel et bien changé sur certains points, avec en particulier une évolution à la fin des années 90 : moins de scénarios reposant sur une histoire forte, davantage de références culturelles (le consensus semble être que la saison 9 ou 10 marque la fin de l'âge d'or).
Dans la même veine, il y aurait beaucoup à dire sur X-Files et sa relance récente : le contraste entre le contexte des années 90 et le monde actuel font que la série n'a plus rien à voir.
L'info soulève aussi la question de la représentation des minorités dans l'animation et plus largement dans les médias, qui me semble intéressante (quel que soit l'avis que l'on a sur le sujet).

L'idée que le sujet soit digne d'intérêt est d'ailleurs au fond partagée par l'équipe de la série, puisqu'ils en parlent à la fois dans l'épisode (ils auraient pu choisir d'ignorer totalement le sujet, de ne jamais en parler dans la série) et en dehors, avant et après la diffusion, et que le comédien disait explicitement que le documentaire soulevait des questions intéressantes.
Documentaire qui cherchait surtout à soulever la question des représentations, pas à censurer qui que ce soit.

L'info de l'affaire a par ailleurs été assez largement reprise dans les médias US et français de tendances très diverses/opposées.

Pour revenir à ta réponse, il me semble qu'il y a une différence entre Apu et certaines comparaisons que tu évoques. Par exemple, l'image des chrétiens dans la série ne se limite pas à Flanders : plus ou moins toute la ville est régulièrement visible dans l'église, famille Simpson incluse. Du coup, on n'a absolument pas une représentation limitée ou caricaturale, bien au contraire. Idem pour "les hétéros blancs américains", il y en a des tas dans la série avec des personnalités différentes.
Dans les scénarios, il me semble effectivement qu'Apu est mis en scène de façon positive ou négative (même si ce n'est pas ça que le documentaire critiquait). Du moins par le passé : j'ai cessé de regarder la série il y a quelques années, donc pour les dernières saisons, je ne sais pas.
 

phicata

Membre très actif
#4
Mouais..., je pourrais vous répondre qu'Apu n'étant pas un personnage central, proportionnellement les autres catégories, en prennent bien plus pour leur grade .

Moi je crois vraiment qu'il y à en ce moment un dévoiement du combat antiraciste au profit d'un communautarisme fou et hyper dangereux

Il faut relier ce genre d'infos à d'autres fait similaires pour comprendre quels enjeux sont en cours.

http://www.leparisien.fr/laparisien...propriation-culturelle-13-06-2017-7047027.php

Et voir aussi que ce communautarisme à l'anglo-saxonne est en train de nous contaminer
http://forum.3dvf.com/threads/discr...e-stjv-lancent-une-enquête.52862/#post-334702
Voiçi un passage des valeurs de cette association mise en avant sur mon site preféré: http://rijv.org/nos-valeurs
Nous vous demandons d'êtres conscients des inégalités entre les différents groupes (femmes/hommes, trans/cis, racisés/blancs...), et de la capacité des personnes concernées par une oppression à pouvoir en parler mieux que des non-concernés. Tout discours remettant en cause l'existence, l'injustice et l'illégitimité de ces inégalités n'a pas sa place au sein du RIJV
Moi quand je lis ça me fait froid dans le dos, le racisme ce ne serait donc que: d'un coté les racisés et de l'autre les racistes blancs. Que ce genre de propos (profondément raciste) soit présent dans leur statut devrait inciter à la défiance.
"Tout discours remettant en cause l'existence, l'injustice et l'illégitimité de ces inégalités n'a pas sa place au sein du RIJV"
Alors que ce sont des sujets hyper complexes, il ne soufrirait d'aucuns contrepoint, d'aucun témoignages contradictoire, c'est pire qu'une secte leur truc.

p.s: oui les dernieres saisons des simpsons sont un peu moins bien, elles ont pris un tournant un peu gnangnan, je trouves...
 

shadows44

Rédacteur Web - Equipe 3DVF
Membre du personnel
#5
Pour le RIJV, je ne lis pas ça de la même façon, j'avoue : pour moi ils n'excluent absolument pas les débats et nuances, juste la remise en cause. En gros, le cas de quelqu'un qui viendrait en mode "Bonjour, il est normal de moins payer les femmes, le harcèlement n'existe pas, et on devrait virer toutes les personnes qui ne sont pas bretonnes depuis 15 générations hors de France. Je peux m'inscrire ?".
Je vois ça un peu comme une ONG de lutte pour l'environnement qui annoncerait que les discours niant le réchauffement climatique n'ont pas leur place chez eux. Ca n'empêche pas de discuter de l'ampleur des effets du réchauffement sur les courants de l'Atlantique ou de l'intérêt de telle ou telle solution, mais ça évite d'avoir des gens qui viennent pour s'opposer et non aider.

Il va falloir que je regarde quelques épisodes de la saison en cours, pour voir où ils en sont au niveau narratif.
 
#6
La dénégation des inégalités entre les individus, inégalités qui sont réelles, concrètes, et dont la non-reconnaissance débouche souvent sur leur accentuation est combattu par une méthodologie qu'on appelle généralement antiracisme politique. Tous les clichés ne sont pas égaux et je pense qu'effectivement, le personnage d'Apu peut avoir un impact plus important sur la communauté qu'il représente (immigrés indiens) qu'Homer sur la sienne (nord-américains moyens). Néanmoins je pense aussi que Les Simpson est suffisamment ancré dans la culture populaire pour être aisément recontextualisé par n'importe qui : c'est une série qui a du tonneau, qui ne se prend pas au sérieux et effectivement les attaques individuelles sont atténuées par le fait que tous les personnages en prennent pour leur grade.
 

phicata

Membre très actif
#8
J'ai eu ce même raisonnement dans un premier temps, mais .....je sais aussi ce qui ce cache derrières certains termes, et quand ces concepts font office de statut ça part mal...
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/...ces-concepts-qui-legitiment-le-neoracisme.php
Peut-être que je me trompes et qu'ils font un boulot super, et qu'ils ont consciences que: les pires discours racistes, ne sont plus aujourd'hui l'apanage de l’extrême droite blanche, que les femmes entre elles dans le monde du travail sont parfois les pires peau de vache, que les 5/6 pires client que j'ai eu étaient des femmes (et les 5/6 plus adorables des femmes aussi, ouf), que toute personne ayant passé un quart d'heure dans une gaypride/un cabaret transformiste, à le droit de se plaindre à vie des gouts musicaux de certains gays...